A propos de nous

Le mouvement de réflexions dénommé « VOIR DEMAIN POUR AGIR AUJOURD'HUI », lancé par Manuel de LARA est un mouvement local pour imaginer le Saint-Jean-de-Luz de demain autour d’un nouveau projet d’intérêt communal, non partisan, tout en étant fidèle à nos racines. Il prend appui sur une méthode participative citoyenne soutenue par des actions collectives enrichissantes..

Manuel de LARA
Conseiller municipal
de Saint-Jean-de-Luz

Manuel de LARA a grandi et passé son Baccalauréat  à Saint-Jean-de-Luz avant de revenir s’y installer définitivement avec son épouse et sa fille à la fin des années 90.

 

Diplômé d’un master en droit européen et de la coopération transfrontalière, Manuel de LARA, 51 ans, a débuté sa carrière publique en tant qu’Attaché parlementaire au cabinet d’Alain LAMASSOURE, ministre délégué aux affaires européennes (1993-1995) où il a notamment suivi l'élaboration du programme numérique gouvernemental « Autoroutes de l’information ».

 

Riche de cette expérience complétée par différentes fonctions de collaborateur de Cabinet, il a été le cofondateurs de l'Agence Pays Basque des Nouvelles Technologies (aNTIC) qu’il a dirigée pendant 13 ans avant d’accompagner (2011-2012) le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dans la définition d’un Plan Stratégique pour l’Economie Numérique (34 actions / 67M€) destiné à renforcer la compétitivité de ce territoire du Pacifique sud. A son retour au Pays Basque, il a été le Directeur de Cabinet de Jean GRENET, Président de l'Agglomération Côte basque - Adour.

 

Sur le plan local, Manuel de LARA a été élu pour la première fois, en mars 2014, dans la liste conduite par Peyuco DUHART, Maire de Saint-Jean-de-Luz (14.000 habitants) et Président de l’Agglomération Sud Pays Basque (60.000 habitants).

 

Conseiller municipal de Saint-Jean-de-Luz délégué à la ville numérique de 2014 à 2019 et Vice-président de l’Agglomération Sud Pays Basque (2014-2016), en charge du développement économique, de l’innovation et de la recherche, il est à l’origine du montage de La OCEAN TECH, un écosystème de Start-up bénéficiant de la reconnaissance French Tech, décernée en juillet 2016 par Emmanuel MACRON alors ministre de l’Industrie et du Numérique.

Sur le plan professionnel, Manuel de LARA est un expert-conseil qui accompagne notamment dans le cadre de mission d'assistance technique pour l'Union Européenne des Pays et Territoires d'Outrer-Mer dans leurs projets de développement numérique et d'innovation territoriale.

Un mouvement de réflexions citoyen
Saint-Jean-de-Luz 2020

L’objectif de notre mouvement de réflexions est d’ouvrir le débat, car l’avis des Luziennes et des Luziens est trop précieux pour ne pas être écouté. 

 

La ville de Saint-Jean-de-Luz a changé et ses habitants aussi.

 

Pour de trop nombreuses personnes, vivre à Saint-Jean-de-Luz est devenu très difficile. De jeunes ménages ont fondé leurs familles et souhaitent continuer à vivre dans la Cité des Corsaires, de nouveaux Luziens sont arrivés et ne veulent pas voir son identité disparaître…

 

Pour Manuel de LARA « attirer de nouveaux talents, développer des activités créatrices d’emplois, permettre à de jeunes ménages de s’installer sur la Côte basque et de s’y épanouir professionnellement nécessitent préalablement de consolider collectivement les ambitions que doit avoir Saint-Jean-de-Luz ».

 

C’est pourquoi, membre de la majorité municipale, Manuel de LARA a lancé le lundi 11 mars 2019 les bases d’un mouvement de réflexion citoyen crée pour construire un projet en vue de l’échéance municipale de mars 2020.

 

Au-delà du souhait de développer une vision équilibrée et dynami­que, qui concilie qualité de vie des habitants et attractivité économi­que et touristique du territoire, en lien étroit avec les communes voi­sines, il entend placer les Luziennes et les Luziens au cœur de la construction d'un projet de territoire pour les municipales de 2020.

C’est pourquoi, ce mouvement dénommé « Voir demain pour agir aujourd’hui », lancé par Manuel de LARA s’appuie sur une méthode participative pour préparer l’avenir par l’action collective citoyenne.

 

Entre le 11 mars et le 11 juin 2019 ce sont 400 personnes (chefs d’entreprises, pêcheurs, artisans, retraités, acteurs culturels, associatifs, étudiants, jeunes etc.) qui ont été rencontrées dans les différents quartiers de Saint-Jean-de-Luz pour poser les bases d'une nouvelle dynamique.