Manuel de LARA liste UN NOUVEL ELAN POUR SAINT-JEAN-DE-LUZ
Vidéos. Municipales à Saint-Jean-de-Luz

JE VOTE DIMANCHE 15 MARS 2020

 

Chères Luziennes, chers Luziens,

Le 15 mars 2020, vous serez appelés à voter pour élire une équipe municipale renouvelée qui gèrera notre ville pendant les six prochaines années. 

Notre projet pour Saint-Jean-de-Luz, c’est le Saint-Jean-de-Luz que vous aimez ; C’est le Saint-Jean-de-Luz que nous aimons tous…mais en mieux !

Si comme nous tous, vous êtes convaincus de la nécessité d’un changement maîtrisé pour Saint-Jean-de-Luz, alors dès le 15 mars 2020 votez et faites voter autour de vous.

Bien fidèlement
Manuel de LARA 

Un mouvement de réflexions citoyen
Carnet de route #1 - Juin 2019

DIMANCHE 15 MARS 2020 : je vote pour un Nouvel élan pour Saint-Jean-de-Luz avec Manuel de LARA & Gaelle LAPIX-GANET 

"  Chères Luziennes, chers Luziens,

Notre ville appelle de ses voeux un large renouvellement de ses gestionnaires. Comment pourrait-il en être autrement quand on sait que plusieurs élus de la majorité municipale sortante sont en place depuis un quart de siècle ? 

 

Notre projet pour Saint-Jean-de-Luz, c’est le Saint-Jean-de-Luz que vous aimez ; C’est le Saint-Jean-de-Luz que nous aimons tous…mais en mieux ! 

 

Si comme nous tous, vous êtes convaincus de la nécessité d’un changement maîtrisé pour Saint-Jean-de-Luz, alors dès le 15 mars 2020 votez et faites voter autour de vous ! "

Ecologie & Environnement : remettre la nature au cœur de la ville doit être la priorité du prochain maire  ! 

" Objectif créer des îlots de verdure pour lutter contre le réchauffement climatique. A cet effet, tous les parkings publics verront leur revêtement goudron remplacé par du stationnement végétalisé permettant aux arbres de respirer et aux eaux de pluies de s’infiltrer naturellement pour mieux protéger la qualité de nos eaux de baignade.

 

Pour accompagner la réalisation du Pôle culturel d'Harriet Baita nous aménagerons un parking végétalisé de 600 places à 500m du Boulevard Thiers. Une nouvelle offre de stationnement pour accueillir les visiteurs et les 1200 spectateurs du pôle culturel…sans gêner les habitants d’Aice Errota.

CULTURE & PATRIMOINE : élaborer un schéma culturel car sans boussole difficile d'arriver au port  ! 

"Vecteur de lien social, la culture peut aussi être un puissant levier d’attractivité pour notre ville. C’est pourquoi, notre première action sera d’élaborer un schéma culturel donnant un contenu et une ambition au projet du pôle culturel. Il structurera notre action dans tous les domaines (théâtre - danse – musique – chant – lecture publique – culture basque – arts plastiques – pratiques amateurs...,) en mettant le public Luzien au cœur de nos priorités, en proposant des spectacles en famille, en renforçant les festivals existants, en développant les coopérations entre les différents acteurs culturels de notre ville.  A cet effet, nous souhaitons réhabiliter la Villa Harriet Baita pour y installer une fondation et les équipes de l’académie M.Ravel et moderniser la Villa Ducontenia pour permettre à l’association Begilareak de s’épanouir aux côtés d’un musée d’art numérique (Micro-folie) offrant à tous l’accès aux collections et expositions des plus grands musées.

Enfin, la préservation du patrimoine se traduira par l’application stricte de l’AVAP, la valorisation avec Ciboure du label Pays d’art et d’histoire voire, par l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. 

L'EROSION DU LITTORAL : Je suis opposé à la solution de facilité du repli stratégique "préconisé" par l'Etat ! 

"Voilà des photos prises aujourd'hui après quelques jours de tempête, c'est pourquoi la lutte contre l'érosion ne peut pas attendre.

 

Je suis opposé à la solution de facilité du repli stratégique "préconisé" par l'Etat ! Il y a des entreprises, des campings et des établissements reconnus, des maisons familiales et combien d’histoires personnelles.

 

Nous devons les respecter. Cela aura un coût ! En effet comme la construction des trois digues au XIXème siècle pour protéger le port et la ville de Saint-Jean-de-Luz. Il a fallu du courage pour faire le choix de leur édification. Et si ce courage n’avait pas animé les décideurs de l’époque, il est probable qu’une grande partie de Saint-Jean-de-Luz serait aujourd’hui sous les eaux" 

PARKING SOUTERRAIN FOCH : 7 raisons pour arrêter le projet selon Hubert Seillan, Avocat au Barreau de Paris

"L’expérience montre que les exigences de la maîtrise des risques, pour la sécurité et la santé des personnes et de l’environnement, majorent les montants financiers initiaux dans des proportions souvent très élevées. LES RISQUES DU PARKING souterrain de 7 niveaux, adossé lui-même à un parking privé, ne peuvent donc être évalués sur la seule base d’un prospectus commercial distribué par l'équipe du maire sortant sur le parvis des Halles de Saint-Jean-de-Luz. Ce parking de 40m de profondeur se présentant sous la forme d’un tube ou d’une cheminée, des scenarii d’accidents et de catastrophes doivent être intégrés dans la décision finale. Ces scenarii appelleront tous des réponses techniques qui auront un coût. On doit en effet craindre qu’en cas d’incendie ou d’explosion, cette cheminée ne devienne un piège pour la ville", d'où les 7 raisons d'abandonner le projet :

Raison 1 =>  7 niveaux en sous-sol (40m de profondeur) en centre-ville

Raison 2 =>  1er mensonge : « L’Etat a validé le programme ». C’est faux !

Raison 3 =>  Absence d’études de danger et d’impact sanitaires et environnementaux

Raison 4 => Absence d’évaluations des risques humains, environnementaux, économiques et financiers

Raison 5 => 2ème mensonge : « Cela ne coûte rien aux Luziens ». C’est faux ! 

Raison 6 => Le blocage de la ville pendant les 3 à 5 ans de travaux 

Raison 7 => Le bon sens : l’arrêt du projet !

Saint-Jean-de-Luz : la réalité de la situation socio-démographique

Avec de moins en moins d’habitants à l’année notre belle Cité des Corsaires est entrée dans un état contemplatif. Saint-Jean-de-Luz est en effet, la seule ville de la Côte basque à ne pas gagner de population. Elle n’en perd pas non plus ! Au-delà, de ce constat, se cache une réalité préoccupante. De plus en plus de jeunes ménages sont obligés de quitter notre ville pour se loger, construire ou acheter dans les communes voisines (Ascain, Ciboure, Urrugne, Saint-Pée-sur-Nivelle, etc.). Regardons la réalité : une population qui stagne et qui vieillit, un centre-ville qui perd de son attractivité par manque d’habitants à l’année, avec des maisons et appartements fermés 10 mois sur 12. Cette situation encourage le développement d’une concurrence Airnb pour les hôtels et pensions de famille locales qu’il convient de réguler…Il est donc urgent de voir plus loin, pour agir plus près ! La prochaine génération d’élus locaux doit être capable de se projeter à 10 ou 20 ans pour co-construire un véritable projet de vie avec les Luziens. Un projet qui s’intéresse également au respect de l’environnement ou à la qualité de vie pour gérer les grandes transitions à venir : climat, alimentation, démographie, mobilité, etc.

BIENVENUE à Maïté ETCHEBERRIGARAY 

SAINT-JEAN-DE-LUZ dans toutes ses compétences & dans toutes ses composantes

Pour des raisons personnelles, Nathalie CARRICABURU, (52 ans mère au foyer - centre-ville) est remplacée par Maité ETCHEBERRIGARAY Infirmière bloc opératoire à la retraite (66 ans) demeurant quartier d'ACOTZ. 

 

Mme Nathalie CARRICABURU continue à soutenir notre liste, à participer à nos réunions et à nous accompagner sur le terrain.

Si je suis élu maire en mars prochain, ma première décision sera de stopper le projet de parking souterrain Foch.

Si je suis élu maire en mars prochain, ma première décision sera de stopper le projet de parking souterrain Foch. C’est encore possible et je le ferai ! J’y suis en effet opposé pour deux raisons majeures. La première car la création d’un parking de 7 étages à plus de 40m sous le niveau de l’océan sera une folie pour l’économie de la ville avec un chantier de trois à cinq ans. La seconde, car c’est une folie technique car Saint-Jean-de-Luz sera une ville cobaye en la matière : aucun autre parking de cette profondeur (moins 40m) n’existe à ma connaissance de Bayonne à Bilbao. Sous la résidence des Érables l’eau s’infiltre déjà au 4ème sous-sol ! Notre projet alternatif est simplement de bon sens : en complément de la création d'une zone bleue dès l'été 2020, permettant de garantir le stationnement gratuit des habitants de Fargeot et Urdazurri et d’en finir avec les voitures ventouses, nous aménagerons un parking en R+1 de 1000 places en face du Lycée M.Ravel. La toiture végétalisée de ce parking deviendra un nouveau lieu de vie pour toutes les générations de Saint-Jean-de-Luz : une serre bioclimatique transformée en espace de rencontres en journée et en discothèque l’été y sera installée. Son exploitation et celle du parking (1€/J) portée par la Ville et non par un grand acteur national du BTP, permettra de rembourser l’emprunt (0,66M€/an sur 15 ans) et de générer rapidement des recettes (1M€/an) réinvesties dans des projets de proximité dans tous nos quartiers.

REUNIONS PUBLIQUES :   NOUS RENCONTRER

 =>> 4 Mars 2020 - 18h30 - JARDIN BOTANIQUE - 

         QUARTIER Sainte-Barbe

         QUARTIER Milaska

         QUARTIER Sansu

=>> 5 Mars 2020 - 18h30 - CAMPING MUNICIPAL - 525 CHEMIN CHIBAU-BERRIA

         QUARTIER Acotz

         QUARTIER Etchebiague

         QUARTIER Erromardie

 

=>> 9 Mars 2020 - 18h30 - CHEZ KIKA - 215 Rue des Artisans - Jalday

         Quartier ALTURAN

         Quartier ANDERENIA

         Quartier KARSINENEA

         Quartier URTHABURU

Programme FR :   NOS ACTIONS PHARES POUR 2020-2026 pour donner un "Nouvel élan à SAINT-Jean-de-Luz"

"Les 15 et 22 mars 2020, vous serez appelés à voter pour élire une équipe municipale renouvelée qui gèrera notre ville pendant les six prochaines années. Notre projet pour Saint-Jean-de-Luz, c’est le Saint-Jean-de-Luz que vous aimez ; C’est le Saint-Jean-de-Luz que nous aimons tous…mais en mieux ! Notre projet pour Saint-Jean-de-Luz, c’est le Saint-Jean-de-Luz que vous aimez ; C’est le Saint-Jean-de-Luz que nous aimons tous…mais en mieux ! Le programme que nous vous proposons ici sous la forme de cette synthèse a été chiffré. Il est financièrement réalisable sans augmentation d’impôt. Si vous souhaitez une présentation détaillée de notre projet 2020-2026, je vous invite à passer à notre permanence sise 29 Bd Thiers. Je me ferai un plaisir avec mes colistiers de vous le présenter. Si comme nous tous, vous êtes convaincus de la nécessité d’un changement maîtrisé pour Saint-Jean-de-Luz, alors dès le 15 mars 2020 votez et faites voter autour de vous."

Bien fidèlement

Manuel de LARA

Programme EUS :   2020-2026 ALDIRAKO EKINTZA NAGUSIAK
BULTZADA BERRIA DONIBANE LOHIZUNEREN ALDE

"Lohizundar maiteak,

2020ko martxoaren 15 eta 22an udal talde berria hautatuko duzue, eta horrek gure hiria kudeatuko du datozen sei urteetan. Donibane Lohizunerentzako dakargun proiektua, maite duzuen Donibane Lohizune da; Denok maite dugun Donibane Lohizune…baina oraindik hobeki! Hemen laburbildurik aurkezten dugun programak kostatuko duena neurtu dugu. Diruari dagokionez egingarria da, zergak emendatu gabe. Gure 2020-2026 programa zehatza nahi baduzu, etor zaitez gure permanentzia bulegora, Thiers hiribideko 29.ean. Nik eta ene zerrendakideok plazer handiz azalduko dizugu. Beraz, gu bezala Donibane Lohizunek aldaketa bidezko bat behar duela sinesten baduzu, 2020ko martxoaren 15ean gure alde bozka ezazu, eta zure ingurukoak ere gure alde bozkatzera eraman itzazu."

Adeitasunez

Manuel de LARA

REUNION PUBLIQUE #5 :  TRINQUET BORDATXO (89 Ave A.Ithuralde)
 Jeudi 27 février 2020 à 18h30

" Saint-Jean-de-Luz ne se résume pas aujourd’hui à la Place Louis XIV et demain à la place Foch. Nombreux sont les habitants des quartiers de Saint-Jean-de-Luz qui ont le sentiment d’être oubliés et de n’être jamais écoutés, surtout lorsqu’ils expriment les problèmes de leur vie quotidienne. Notre projet est de donner un nouvel élan à tous nos quartiers en termes de logement, de cadre de vie, de commerces et d’animation... J'aurai le plaisir de vous rencontrer avec les représentants de votre quartier (Jean-François FRANCISCO, commerçant, Delphine TELLIER, vendeuse et responsable merchandising, Gaëlle LAPIX-GANET) et l'ensemble de l'équipe pour vous présenter nos projets et donner un nouvel élan à tous les quartiers qui font l'identité de Saint-Jean-de-Luz "

                     Manuel de LARA

REUNION PUBLIQUE #4 : Fronton municipal (1 Ave A.Ithuralde)   QUARTIER AICE ERROTA  Mardi 25 février 2020 à 18h30

" Pour donner ce nouvel élan à Saint-Jean-de-Luz nous avons constitué  avec  Gaëlle LAPIX-GANET une équipe renouvelée et représentative de notre commune. Une liste composée de personnes expérimentées dont les compétences et les parcours personnels et professionnels attestent de leur valeur et surtout de leur motivation pour donner un nouvel élan à tous les quartiers de Saint-Jean-de-Luz… J'aurai le plaisir de vous rencontrer avec les représentants de votre quartier (Pampi BERNARD, Hôtelier, Jean-Paul CARDINEAU, Visiteur médical à la retraite, Mathise TENNESON, étudiant, Isabelle TAVERNE, Manager Projet Energie Nouvelles Renouvelables) et l'ensemble de l'équipe pour vous présenter nos projets et assurer la sauvegarde de ce quartier représentatif de l'identité architecturale et patrimoniale de notre belle ville..."

                     Manuel de LARA

RETOUR DEBAT PUBLIC 21 FEVRIER 2020 :  deux camps avec d'un côté celui de l'immobilisme incarné par le maire sortant et de l'autre celui des idées progressistes  !

Au terme de ce débat de 1H52, Manuel de LARA déclare "j’ai vu les candidats regroupés en deux camps. Celui de l’immobilisme, incarné par M. Irigoyen. Quoi de plus normal, il est responsable des choix qui ont mené notre ville et notre baie vers la saturation. Pire. Avec l’Ilot Foch et ses projets hors sol, il accélère. En face, dans la diversité des idées, nous avons porté des visions plus progressistes. Pour ma part, j’ai démontré qu’il n’y a pas de fatalité. Chacun des défis d’aujourd’hui, en matière d’écologie, de stationnement, de logement, de mobilité, peut être relevé par l’innovation et le travail, dans le cadre d’un échange honnête avec les Luziens qui ont leur mot à dire. Aujourd’hui plus que jamais, notre ville a besoin d’une respiration, pour être encore plus agréable à vivre. A l’issue du débat, les Luziens connaissent le sens de mon programme : Saint-Jean-de-Luz comme nous l’aimons tous, mais en mieux : plus solidaire, plus vivante et plus inventive, rassemblée avec toutes ses générations et ses quartiers. Surtout, ils savent comment je le mettrai en œuvre". (illustration DR  Jean DUVERDIER, SO  22 février 2020)

CONCLUSION DEBAT PUBLIC 21 FEVRIER 2020 : notre projet  c'est Saint-Jean-de-Luz que vous aimez mais en mieux  !

En conclusion de ce débat, Manuel de LARA a déclaré " Je veux dire merci aux journalistes d’avoir organisé et dire à merci également à Mme Uhart, M. Irigoyen et M. Lafitte. Je souhaite enfin, remercier les auditeurs et m’adresser aux Luziennes, et Luziens. Tout au long de ce débat, j’ai essayé de vous transmettre ma vision, nos projets et vous convaincre que Saint-Jean-de-Luz peut être une ville encore plus belle et agréable à vivre…Vous avez dorénavant les cartes en main pour faire le choix d’une équipe nouvelle et compétente que je conduis avec Gaelle LAPIX GANET pour donner un nouvel élan à tous les quartiers de Saint-Jean-de-Luz… Notre projet, c’est avant tout une invitation à dépasser l’immobilisme et faire le choix volontaire, actif et décidé du mouvement …Une invitation à travailler avec une équipe renouvelée et compétente. Une invitation à préserver le vivre ensemble qui fait la force de SJDL. Une invitation enfin à choisir entre le passé ou le renouveau. NOTRE PROJET vous l’avez compris, c’est Saint-Jean-de-Luz que vous aimez mais en plus vivant, plus dynamique, plus inventif et plus solidaire avec toutes les générations et tous les quartiers. Encore MERCI pour pour votre écoute. Milesker ! "

DEBAT PUBLIC 21 FEVRIER 2020 :  tergiversations et manoeuvres dilatoires de M. Irigoyen !

En refusant ce débat public, le maire sortant a abusé une nouvelle fois de son pouvoir. Cela est confondant mais en totale continuité de ses deux années à la tête de la municipalité. On ne peut que déplorer une telle entrave au travail de la presse. Il appartient aux seuls journalistes, et non au pouvoir municipal, de décider des modalités selon lesquelles le grand public doit être informé de la campagne électorale. Je remercie dans ce contexte les rédactions de Sud Ouest, France Bleu et France 3 Pays Basque pour leur ténacité et leur insistance qui ont fait plier, en partie, le récalcitrant. A la demande du maire sortant, le débat s'est finalement tenu mais à 25 kms de Saint-Jean-de-Luz, dans un studio fermé aux Luziens et ouvert aux seuls collaborateurs politiques. C'est un précédent, et cette opacité imposée par M. Irigoyen a quelque chose de dérangeant alors qu'il aspire à devenir le premier magistrat de Saint-Jean-de-Luz. Vis à vis des Luziens, de la presse et des différentes candidatures, son attitude générale est une marque soit d'irrespect, soit de mépris, soit des deux. 

REUNION PUBLIQUE N°3 : pour continuer à échanger avec vous et préparer ensemble ce nouvel élan

Pour donner ce nouvel élan à Saint-Jean-de-Luz nous avons constitué une équipe renouvelée et représentative de notre commune. Une liste composée de personnes expérimentées dont les compétences et les parcours personnels et professionnels attestent de leur valeur et surtout de leur motivation pour donner un nouvel élan à tous les quartiers de Saint-Jean-de-Luz…

                     Manuel de LARA                        Gaëlle LAPIX-GANET

La parité a du SENS pour nous : une liste conduite par le binôme Manuel de LARA & Gaëlle LAPIX-GANET

Donner un nouvel élan à Saint-Jean-de-Luz passe également par un changement radical dans la manière de faire de la politique. C’est pourquoi, nous avons décidé avec l’ensemble des colistiers qui nous entourent de porter en binôme avec Gaëlle LAPIX-GANET les couleurs de notre liste car pour nous la parité n’est pas un gadget ! Au contraire la parité a pour nous du SENS autour d’une équipe renouvelée ; Une équipe conduite par un binôme de deux Luziens qui ont grandi et fondé leurs familles à Saint-Jean-de-Luz. C’est tout le sens de l’affiche officielle de campagne que nous avons le plaisir de vous dévoiler !

Réaction de Manuel de LARA : n'en déplaise à M. Irigoyen il n'a ni le monopole du coeur, ni de la droite et surtout pas des suffrages des Luziens...

Après avoir essuyé les bancs du conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz pendant 25 ans, M. Irigoyen s’auto-attribue le label de candidat unique de droite, mais il oublie qu’aux élections départementales de 2015, il s’était présenté contre le candidat investi par l’UMP, M. Philippe Juzan, bien connu et apprécié à Saint-Jean-de-Luz.

 

C’est du reste la seule élection à laquelle M. Irigoyen ait concouru sur son nom propre. Quand l’on se souvient du score piteux qu’il a réalisé dans la Cité des Corsaires, plafonnant à 991 suffrages, (9,16 % des inscrits), nous lui conseillons de faire preuve d’humilité au sujet de sa représentativité autoproclamée à la fois par la droite, et surtout par les Luziens ! 

Réaction de Manuel de LARA : contrairement à M. Irigoyen, je défends l'idée que la gestion communale n'est pas une affaire partisane, ni de droite, ni de gauche !  

M. Irigoyen a déclaré le 15 Janvier 2020 sa candidature aux municipales en divisant une nouvelle fois les Luziens et en reclassant tous ceux qui ne partagent pas ses avis personnels à Gauche, pour mieux s’auto-attribuer le monopole de la Droite. 
Cependant, n’en déplaise à M. Irigoyen, de nombreux Luziens ne se reconnaissent pas dans ses projets (Foch, Pôle Culturel,...) et ne partagent pas non plus sa méthode, sans pour autant être de Gauche !
En ce qui me concerne, ma sensibilité de centre-droit est inaliénable, et il n'appartient à personne d'autre que moi d'en attester. Cette philosophie m’a convaincu depuis bien longtemps que c’est par le dialogue et la concertation que se construisent les politiques publiques. C’est pourquoi, je défends l’idée que la gestion communale n’est pas une affaire partisane, ni de droite ni de gauche. Les eaux de baignade, la protection du patrimoine architectural, l’action de proximité de quartiers… autant de projets qui relèvent de l’Intérêt Général avec un grand I et un grand G.

Réaction de Manuel de LARA : à la proposition de l’historien d’art, Jean-François LARRALDE, d’inscrire les villes de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure au patrimoine mondial de l’Unesco   

Depuis plusieurs mois, de nombreux acteurs de la vie Luzienne et notamment des spécialistes de l’histoire de l’art montent au créneau pour nous alerter sur les atteintes portées au patrimoine de notre ville de Saint-Jean-de-Luz. Des prises de position systématiquement dénoncées par Jean-François Irigoyen. Aujourd’hui, l’historien d’art Jean-François LARRALDE (article de SO du 6 janvier 2020) dont la position est argumentée nous invite à réfléchir à notre passé pour mieux préparer notre avenir en demandant un classement des centres historiques de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure au classement mondial de l’Unesco.

Aussi pour Manuel de LARA, tête de liste « Un nouvel élan pour Saint-Jean-de-Luz », sa position est claire : « J’adhère à la proposition de Jean-François Larralde, car derrière cet appel lancé comme une bouteille à la mer, je vois une invitation à conserver intelligemment et de manière cohérente et innovante, l'héritage culturel de nos prédécesseurs. En d'autres mots, savoir d'où l'on vient pour mieux maîtriser notre futur. Alors, je répondrais à Jean-François Larralde, fin connaisseur de l'histoire basque et de l'identité luziennes : Chiche ! ».

Révision du PLU : un système d’assainissement à bout de souffle qui pollue été comme hiver la baie de Saint-Jean-de-Luz transformée en cuvette de toilettes   

Tout le monde a connaissance aujourd'hui du sous-dimensionnement de la station d’épuration d'Archilua. Ainsi en 2018 ce sont plus de 635 millions de litres d'eaux noires déversés  directement, et sans traitement, dans la baie de Saint-Jean-De Luz.

Le PLU proposé pour Saint-Jean-de-Luz ne prend pas la mesure de la crise environnementale que nous traversons. Pire, il l’aggrave en ne traitant pas la problématique aigüe liée à l'insuffisance chronique de la station d'épuration d’Archilua en incapacité à accepter une augmentation significative de la population.

 

Aussi, dans l’attente des travaux de mise en conformité de la station d’Archilua, Manuel de LARA, en pleine conscience et en responsabilité, demande le gel de tous les nouveaux secteurs à urbaniser prévus au PLU dans une note adressée le 29 novembre dernier à Madame la Commissaire Enquêtrice.

HERRIKO PLAZA : le 1er novembre 2019   
Le vrai rôle du Maire en 2020

HERRIKO PLAZA : le 1er novembre 2019, Manuel de LARA était l'invité de France Bleu Pays Basque pour décrypter et commenter l’actualité du Pays Basque dans une semaine marquée par le drame de la Mosquée de BAYONNE et réfléchir avec les deux autres invités (Sandrine DERVILLE et Eguzki URTEAGA) sur le vrai Rôle d'un Maire en 2020, sur la neutralité religieuse lors des sorties scolaires et sur l'Avenir de l'Agglomération.
https://www.francebleu.fr/…/he…/pays-basque/herriko-plaza-50.

Un premier soutien en faveur de Manuel de LARA  
qui consolide un mouvement  contre l'immobilisme 

A la lecture du communiqué de presse des élus de la @Gauche Luzienne, Manuel de LARA déclare : « Homme du centre droit jamais encarté, je me félicite de la décision des militants et des élus de la Gauche Luzienne d’appeler, en dépassant les clivages partisans, à rassembler toutes les forces vives au service de la co-construction d’un PROJET MUNICIPAL MODERNE ET RÉNOVÉ que nous présenterons avec mon équipe dans les prochaines semaines pour donner un NOUVEL élan à Saint-Jean-de-Luz tout en préservant L'IDENTITÉ DE CHACUN DE NOS QUARTIERS… Ensemble nous développerons des réponses concrètes aux attentes des Luziennes et des Luziens. » Ce premier soutien, « loin des étiquettes politiques qui n’ont pas leur place dans la gestion municipale, consolide notre mouvement contre l’immobilisme » souligne Manuel de LARA.

VOTRE AVIS : stationnement gratuit zone bleue   
pour les habitants de Urdazuri, Fargeot, Errepira

Depuis de nombreuses années, les habitants des quartiers d’Urdazuri, Fargeot et Errepira considèrent ne pas être écoutés par la Municipalité Luzienne sur leurs difficultés à trouver des places de stationnement lors de la saison estivale, pendant les vacances scolaires ou lors des grands week-end, etc. Candidat aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020, Manuel de LARA et son équipe s’engagent à mettre en place (avant l’été 2020) une zone bleue afin d’éviter les voitures ventouses et faciliter le stationnement GRATUIT des résidents. Avec un macaron résidentiel obtenu auprès de la Mairie, les habitants des quartiers d’Urdazuri, Fargeot et Errepira pourront bénéficier d’un stationnement quotidien sans limite de temps. Pour tous les autres automobilistes de passage, le stationnement gratuit sera limité à 1h30...

DSP parking souterrain Ilot Foch  
Manuel de LARA vote contre en Conseil municipal

Retour sur le Conseil municipal du 27 septembre 2019

Manuel de LARA, candidat aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020 , a voté contre cette délibération. Il prend la parole pour expliquer son vote en ces termes   « sur le principe du recours à une Délégation de Service Public je n’ai pas de souci, mais pour autant l’étude juridique annexée à cette délibération n’est pas satisfaisante pour construire une analyse solide au moment de prendre une décision qui engagera pour 40 ans l’aménagement urbain de notre commune. La création d’un parking souterrain en centre-ville est un projet important qui va déterminer et structurer les accès et les déplacements aujourd’hui peu satisfaisants à SAINT-JEAN-DE-LUZ pour voter ce soir, les yeux fermés, le principe d’une DSP, et, ouvrir demain une négociation, sans filet de sécurité, avec un grand acteur du BTP… »

Transition écologique  
Pour un nouvel élan à Saint-Jean-de-Luz

Nous porterons pour les élections municipales une OFFRE POLITIQUE RENOUVELÉE  qui assume, avec conviction, un exercice du pouvoir partagé, entre les élus et les citoyens. A cet effet deux propositions que nous soumettrons de nouveau aux Luziennes et Luziens :

=> la création d'un Comité Local de Développement Durable composé de femmes et d'hommes sans mandat politique pour faire remonter aux élu(e)s des propositions d'action en faveur de l'écologie urbaine, de l'emploi, du social et des transitions énergétique, numérique et écologique ;

=> la création d'un BUDGET PARTICIPATIF doté de 2 millions d'euros pour accompagner des projets imaginés par les Luziens, examinés par le Comité Local de Développement Durable et approuvés enfin par un vote de tous les Luziens...

Elections municipales  
Donner un nouvel élan à Saint-Jean-de-Luz

26/09/2019 - Saint-Jean-de-Luz

Lors du point presse organisé à Urdazuri nous avons confirmé qu'après en avoir discuté collectivement au sein de notre mouvement de réflexions citoyennes, nous avons donc décidé de poursuivre le travail engagé depuis 6 mois, de l’amplifier et surtout de le mener jusqu’à son terme : les élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Ce NOUVEAU PROJET MUNICIPAL, co-construit avec les Luziennes et les Luziens, sera porté par une nouvelle équipe, de nouvelles idées et une nouvelle méthode qui assume, avec conviction, un exercice du pouvoir partagé, entre les élus et les citoyens pour DONNER UN NOUVEL ÉLAN À TOUS LES QUARTIERS DE SAINT-JEAN-DE-LUZ.

Mobilités douces
Consultation citoyenne #3

On est de plus en plus nombreux à vouloir se déplacer en vélo dans notre ville, notre région... en toute sécurité. et si vous aussi vous testiez les "vélos bleus" à assistance électrique déployés par le Syndicat des mobilités pour adopter une démarche éco-citoyenne pérenne en privilégiant les déplacement doux et alternatifs à la voiture particulière ? 

Le mouvement lancé par Manuel de LARA est très impliqué dans ce désir de pouvoir se déplacer sans avoir besoin de constamment prendre sa voiture. Et vous ? Faites nous part de votre ressenti sur le déplacement à vélo dans Saint-Jean-de-Luz.

Technologies et mobilités
Comment tout va changer à l'avenir

Avec l'Université du Futur la Région Nouvelle -Aquitaine souhaite préparer les transformations par la participation citoyenne aux débats éthiques liés au progrès. "Se déplacer au 21ème siècle : quelles révolutions actuelles et à venir ? ” Soyez nombreux à participer à cet événement quiva réunir un panel d’intervenants vraiment très chouette, parmi lesquels le PDG de Blablacar, l’ancien PDG de Gare & Connexions, la Directrice des politiques publiques de la startup Bird (qui gère des services de trottinettes), etc. 

Lutter contre les incivilités
Consultation citoyenne #2

Dans la lutte contre les Incivilités à Saint Jean de Luz et la préservation d'un cadre de vie exceptionnel: Les Luziennes et les Luziens ont aussi leurs MAUX à dire !!!

Manuel de LARA et son équipe lancent une nouvelle consultation publique relative à la lutte contre les incivilités dans la Cité des Corsaires. Cette démarche participative plébiscitée lors de la précédente consultation réalisée sur le Pôle Culturel Harriet Baita s’inscrit dans une profonde volonté de renouvellement des pratiques politiques à Saint Jean de Luz.

Pôle culturel HARRIET-BAITA
Consultation citoyenne #1

Les Luziens plébiscitent la construction d'un parking souterrain de grande capacité sous le futur pôle culturel d'Harriet Baita, afin de désengorger la Ville !

Le quartier d’Aice Errota est aujourd’hui un quartier en tension mais pas seulement sur le plan de l’immobilier ; il est devenu un itinéraire secondaire pour celles et ceux qui veulent éviter les ralentissements ou bouchons sur l’avenue Ithurralde et une zone de stationnement pour celles et ceux qui travaillent en ville ou se rendent à la plage, etc. 
 

Carnet de route 
Point d'étape 27 juin 2019

Manuel de Lara dévoile dans un carnet de route quelques pistes de réflexion dans cette 1ère étape de la construction d'un projet d’avenir pour Saint-Jean-de-Luz. 

En trois mois ce sont 400 personnes (chefs d’entreprises, pêcheurs, artisans, retraités, acteurs culturels, associatifs, étudiants, jeunes etc.) qui ont été rencontrées dans les différents quartiers de Saint-Jean-de-Luz. Le résultat de cette démarche a permis d’inscrire dans ce premier Carnet de route (Juin 2019), plusieurs propositions réparties en quatre thématiques, la culture, le stationnement, la mobilité et le cadre de vie.